Quels sont les meilleurs investissements à réaliser en 2019 ?

Aujourd’hui, beaucoup de Français ne savent pas de quoi leur futur sera fait, une incertitude surtout sur le plan financier, car les évènements et les crises se succèdent. À cause de cela, de plus en plus d’entre eux désirent se lancer dans l’investissement et pouvoir en collecter les fruits plus tard. Mais où alors placer son argent ? Voici quelques meilleurs investissements en 2019.

Les assurances-vie

Beaucoup n’imaginent pas que souscrire à une assurance peut constituer une épargne sur le long terme. Évidemment, ceci ne marche pas avec tous les types d’assurances, mais l’assurance-vie, elle, est réellement un investissement à faire. Afin de bien cerner les arcanes de ce produit, il est nécessaire d’en comprendre le principe. Usuellement, l’objectif d’un souscripteur à une assurance-vie est de se préparer à son décès. En effet, dans le contrat, un bénéficiaire sera désigné par celui-ci afin de jouir des fruits de sa cotisation au cas où il meurt. L’aspect de l’« investissement » n’y est pas encore tout à fait visible, mais il sera plus évident en évoquant le cas où le souscripteur n’est pas mort à l’expiration du contrat d’assurance-vie.

Les assurances-vie

Il faut savoir qu’après signature du contrat, le souscripteur versera petit à petit des primes ou des cotisations afin d’alimenter l’assurance. La fréquence et le montant de versement de ces cotisations peuvent être décidés par le client lui-même. Après quelques années de cotisation, le contrat souscrit prend de la valeur et grâce à des intérêts, l’argent placé sera fructifié et l’assureur doit informer chaque année son client sur les changements de cette valeur si elle dépasse les 2000 euros. Par conséquent, si le client estime que son contrat a assez pris de valeur et qu’il est possible pour lui de faire une plus-value, il peut lancer une procédure de rachat complet ou partiel.

Un rachat complet consiste à retirer le capital constitué par le souscripteur et les bénéfices qui ont été généré d’une traite tandis que le rachat partiel, et c’est la partie intéressante, c’est l’action de ne retirer qu’une partie seulement. Les avantages sont plutôt ressentis à long terme parce que, une fois à la retraite par exemple et que le contrat n’a pas encore expiré, des rachats partiels réguliers peuvent être faits. Ainsi, ces prélèvements constitueront des revenus supplémentaires, mais ceux qui restent dans le fonds du contrat continueront de produire des intérêts.

SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier

Comme son nom l’indique, la SCPI s’oriente vers l’investissement dans les biens immobiliers, un secteur qui, malgré différentes crises, reste l’un des plus lucratifs en matière de retour sur investissement à moyen et à long terme. Le but de la Société Civile de Placement Immobilier, c’est justement de faciliter l’accès des particuliers considérés comme des investisseurs dans ce secteur promoteur et de fructifier leur patrimoine. Le principe est très simple et facile à comprendre, le particulier contribuera à alimenter les fonds de la SCPI qui, elle, se chargera de réinvestir cet argent dans des biens immobiliers à fort potentiel. Elle sera ainsi la gestionnaire de ces biens et percevra les loyers qui seront ensuite redistribués aux investisseurs.

Les scpi - image

Ainsi, il existe plusieurs manières d’investir en SCPI. La plus populaire est l’investissement en pleine propriété qui consiste à prendre des parts dans la SCPI et d’en récolter les fruits. Afin de financer cet achat de part, il est possible d’user de l’emprunt pour pouvoir acquérir des parts importantes et un prêt immobilier par exemple fait partie des techniques pratiques pour financer son entrée dans une SCPI. Il faut savoir jouer sur les taux d’intérêt.

En général, ce genre d’investissement rapporte entre 3 à 5 % dépendant du fait que l’investissement ait été effectué sur des bureaux, des locaux professionnels ou bien sur des logements. Cependant, il faut faire attention, car il y a des risques à ne pas négliger. Déjà, le capital n’est pas garanti parce que le marché n’est jamais à l’abri d’une baisse des prix. Tous les risques liés au secteur de l’immobilier en somme peuvent nuire gravement à l’investissement.

Les Livrets Boostés

Le livret A est l’un des investissements les plus prisés par les particuliers, car il est sans risque et présente des taux d’intérêt intéressants par rapport à cette absence de risque. Il s’agit en fait d’un compte d’épargne rémunéré accessible à tout moment par son souscripteur. Les établissements peuvent proposer ce livret à leurs clients, mais c’est l’État qui a le dernier mot sur le taux d’intérêt de cette épargne qui est actuellement de 0. 75 % par an. Le Livret boosté lui, est en quelque sorte un moyen d’obtenir des bénéfices rapidement en faisant des promotions sur quelques mois.

Les Livrets Boostés

Le principe des livrets boostés semble assez vague, car il peut varier d’un établissement à un autre. Mais d’après une formule qui stipule « Taux de rendement annuel = taux boostés x (durée de la promotion/12) + taux normaux x (nombre de mois restants/12) Le livret boosté s’adresse donc essentiellement à tout nouvel arrivant puisque le taux boosté n’est valable que la première année de l’ouverture du compte. À court terme, le rendement sera alors plus important que dans les années à venir, un genre de cadeau de bienvenue que beaucoup de banques proposent et souvent accompagné d’un montant cadeau qui s’ajoutera au dépôt du souscripteur.

En bref, l’assurance-vie, la SCPI ou encore les livrets boostés sont des investissements qui touchent trois secteurs différents, des secteurs qui ont chacun leur potentiel, mais qui sont surtout accessibles aux contribuables lambda qui n’ont pas des millions et des millions d’euros. À long terme, grâce à ces trois chemins d’investissement, les investisseurs pourront jouir d’une source de revenus supplémentaires. Mais attention ! Il faut toujours prendre en compte les risques potentiels avant de se lancer. Il ne reste plus qu’à choisir.